Mesures sanitaires COVID-19

PREAMBULE

La question du port du masque - Concernant les clients :

A l'heure actuelle, le port du masque n'est pas obligatoire, en dehors de certaines professions. La distanciation sociale, ainsi que les gestes barrières, permettent de limiter les risques de propagation du virus. Les parcs acrobranches, en extérieur, et le plus souvent situés dans des zones à grands espaces, à l'air libre, permettent ainsi une facilitation de la distanciation physique. Néanmoins, si les clients le souhaitent, ils pourront pratiquer l'activité avec un masque. (car obligatoire pour l'initiation uniquement). Ces masques devront être apportés directement par les clients. 

A- ZONE D'ACCUEIL

 

La problématique de la gestion du flux des visiteurs reste essentielle dans le cadre de notre activité de loisirs.

La réservation devra être mise en place, amont de l'activité, via le site Internet du parc, mail ou téléphone. Cette pratique pourra ainsi nous permettre de contrôler le nombre de visiteurs présents et d'anticiper, si besoin, des départs d'activité à horaires fixes.

L'accueil des visiteurs sera pris en charge à la fois par une signalétique adaptée, rappelant les gestes barrières ainsi que la présence physique d'un ou plusieurs opérateurs, chargés de gérer le flux des arrivants.

En fonction de l'affluence, un marquage au sol permettant de respecter la distance d'un mètre entre chaque visiteur sera réalisé. A noter toutefois que les clients d'un même groupe ou d'une même famille pourront rester ensemble. 

 

B- ZONE DE PAIEMENT

 

Dans la mesure du possible, et conformément aux préconisations du Ministère du Travail, le poste d'encaissement sera équipé d'un écran translucide en plexiglass posé entre le visiteur et le salarié chargé de la caisse. 

Une solution de gel hydro alcoolique sera mise à disposition du comptoir caisse et utilisé obligatoirement par l'ensemble des payeurs avant la manipulation du TPE.

Le TPE sera désinfecté toutes les heures.

Le paiement en carte de paiement, sans contact, est fortement encouragé.

En cas de paiement par chèque ou Chèque Vacances, une boîte dédiée sera mise à disposition afin que le payeur puisse y glisser son paiement, sans échange direct avec le personnel de caisse. En cas de remise de monnaie, une assiette sera utilisée pour la déposer (pas de remise de main à main).

 

C- ZONE D'EQUIPEMENT

 

Une fois le paiement effectué, les clients doivent être équipés avec des baudriers.

Avant tout équipement, les clients auront l'obligation de se nettoyer les mains avec du gel hydroalcoolique, mis à disposition. 

L'utlisation d'une paire de gants propriété du client sera recommandée pour les pratiquants (information en amont lors de la reservation). Les gants doivent être enfilés après le nettoyage des mains et après l'équipement du baudrier. Pour ceux ne portant pas de gants, le gel hydroalcoolique sera obligatoire à chaque changement de parcours.

Les baudriers seront répartis sur plusieurs zones afin de limiter le nombre de personnes en équipement. Nous accueillerons un maximum de 20 personnes par zone d'équipement, si possible espacées d'1 mètre chacun et équipés de masques individuels. Les personnes d'une même famille ne sont pas soumises à ce type de restrictions, bien que nous les inciterons fortement à utiliser les gestes barrières, même au sein de la cellule familiale.

Les pratiquants devront s'équiper seuls, à l'aide des consignes données par l'opérateur. Néanmoins, les parents pourront aider les enfants à s'équiper et régler leur baudrier.

Les opérateurs pratiqueront une surveillance visuelle de la bonne mise en place de l'équipement. Néanmoins, en cas de difficulté ou de mauvaise mise en place, l'opérateur pourra aider le pratiquant à régler son baudrier. Ces mesures devront être effectuées dos au client, afin d'éviter les risques de propagation de gouttelettes. 

Au regard de la forte proximité entre l'opérateur, sur la zone d'équipement, et les clients, nous imposerons le port du masque pour les opérateurs en charge de cette zone, ainsi qu'une rotation, toutes les 2 heures.

Concernant le nettoyage des Equipements de Protection Individuelle, les mesures d'hygiène et de désinfection devront être renforcées, selon les préconisations du fournisseur.

 

D- ZONE DE BRIEFING

 

La zone de briefing permet aux visiteurs de prendre connaissance des mesures de sécurité, concernant l'activité. Une accentuation sera mise en place relative aux gestes barrières dans le cadre de l'épidémie COVID-19.

Ce briefing sera fait oralement par un opérateur.

 

E- ZONE DE PARCOURS TEST

 

Le parcours-test permet, grâce à un parcours situé à faible hauteur, de vérifier la bonne compréhension des consignes de sécurité, grâce à des manipulation simples (poulies, mousqueton…).

Le briefing de sécurité qui permet d'évoluer seul dans le parcours acrobatique en hauteur sera conçu de manière à ce que les employés gardent une distance suffisante avec les participants. Les participants (en dehors des familles, personnes du même ménage) doivent également être divisés de manière à pouvoir être éloignés d'au moins 1,5 m.

 

F- PENDANT L'ACTIVITE

 

Le nombre de visiteur maximum sur les parcours est conditionné par le nombre de baudriers disponibles – rares étant les visiteurs ne pratiquant pas l'activité. Nous considérons donc, qu'afin de pouvoir respecter la distanciation physique entre chaque pratiquant d'au moins 1,5 mètre, les plateformes ne devront être utilisées que par une seule personne à la fois. Il en sera de même pour les jeux (ateliers) qui ne pourront être utilisés que par un seul pratiquant.

Ainsi le calcul du nombre de pratiquants en simultanés sur chaque parcours, permettant de respecter une distanciation sociale d'au moins 1,5 mètre, correspond au nombre d'ateliers + nombre de plateforme (incluant la zone d'arrivée et de départ).

Néanmoins, cette configuration n'est applicable que sous la supervision d'opérateurs dédiés et chargés de faire respecter le flux des visiteurs.

Les opérateurs chargés de la surveillance doivent donc jouer un rôle actif, dans le cadre de ces recommandations.

Les opérateurs chargés de la surveillance, au sol, des clients, ne seront pas soumis à cette obligation de porter un masque. En effet, les opérateurs circulent librement dans le parc, sur des zones dédiées et espacées afin de pouvoir assurer le meilleur contrôle visuel des pratiquants. Il est fréquent pour les opérateurs de devoir communiquer des instructions au client et de leur dispenser des conseils. Le port du masque pourrait être ici, contre-productif, au regard du risque minime de contamination.

Concernant les évacuations qui permettent aux opérateurs de secourir un client, en hauteur, qui souhaite redescendre (peur, malaise, blessure, etc…). Au regard de la très forte proximité entre le client et l'opérateur pendant ce type de manipulation, l'opérateur devra obligatoirement être équipé, en plus de son matériel habituel (casque, gants, etc…) d'un masque et de lunettes de protection.

 

G- ZONE DE DESEQUIPEMENT

 

A la fin de l'activité, les clients retirent eux-mêmes leurs baudriers sous la surveillance d'un opérateur. La zone de déséquipement sera située bien distinctement de la zone d'équipement afin de ne pas mélanger les baudriers déjà utilisés et ceux déjà désinfectés en attente de nouveaux clients. Un bac sera mis à disposition pour accueillir le matériel.

De la même façon, un opérateur devra être particulièrement attentif aux flux de clients sur cette zone afin d'éviter les « embouteillages ».

Suivant les recommandations des fournisseurs, les baudriers feront alors l'objet soit d'un nettoyage et désinfection pour pouvoir être à nouveau utilisé ou mis en quarantaine (7 jours) en fonction du stock disponible et de l'affluence observée.

 

H- ZONES COMMUNES – TOILETTES

L'hygiène des sanitaires sera particulièrement renforcée. Un salarié devra être en charge de vérifier l'approvisionnement en savon et/ou gel hydro-alcoolique, ainsi que la distanciation sociale (éviter les rassemblements), tout au long de la journée. Pour le séchage des mains, nous utiliserons un souffleur sèche-main. La désinfection portera également sur les poignées de porte, interrupteurs et meubles (lunettes des WC, lavabo, etc..). Nous procéderons à la condamnation d'un urinoir et un lavabo sur deux. 

Une fiche de suivi quotidienne sera mise en place et accrochée à la vue des clients, au sein du local. Y seront annotés les heures de nettoyage ainsi que le nom de la personne en charge.